skip to Main Content
Faux Pas En Entrevue : Les Potins De Nos Recruteurs Sur Les Erreurs Que Vous Commettez

Faux pas en entrevue : les potins de nos recruteurs sur les erreurs que vous commettez

 

Par Cindy Schwartz
Gestionnaire de groupe, solutions de recrutement
et rédactrice chez Quantum

En 50 ans passés à embaucher les plus grands talents pour nos clients, les recruteurs de Quantum ont absolument tout vu!

Si, à n’en pas douter, les candidats arrivent dans nos bureaux avec les meilleures intentions du monde, les entrevues ne prennent pourtant pas toujours la tournure attendue.

C’est justement parce que vous êtes l’un de nos candidats que nous souhaitons vous aider à trouver, au bout du compte, le poste de vos rêves. Une bonne préparation de votre part ne fera qu’accroître nos chances d’y parvenir — et de pouvoir vous placer chez l’un des formidables clients que nous représentons.

De nombreux blogues de recrutement font étalage, çà et là, des erreurs les plus flagrantes commises en entrevue, comme arriver en retard, mâcher de la gomme ou encore laisser son cellulaire sonner au beau milieu de la rencontre. Bien d’autres points sont cependant à prendre en considération. Notre équipe de Montréal revient pour vous sur quelques-uns des faux pas qui, quoique moins évidents, pourraient vous coûter la victoire au petit jeu des entretiens d’embauche.

Un code vestimentaire à respecter

Pour vos entrevues en entreprise, les leggings et les jeans sont à proscrire UNE BONNE FOIS POUR TOUTES. C’est un disque que nous avons déjà entendu des millions de fois : « J’en porte aujourd’hui, mais je ne l’aurais jamais fait si l’entretien avait été avec le client ». En disant cela, quel message envoyez-vous au recruteur assis de l’autre côté du bureau? Ni plus ni moins que vous n’accordez aucune valeur au rôle qu’il joue dans votre recherche d’emploi. Gardez bien en tête que votre entrevue avec un recruteur compte. Adoptez une tenue de circonstance, car l’impression que vous nous faites est aussi celle dont héritera indirectement notre client, qui a toute confiance en nous.

Des recruteurs qui ont du flair

Essayez de venir en entrevue avec une odeur aussi neutre que possible. Le parfum, plus particulièrement lorsqu’il y en a trop, peut s’avérer tout aussi incommodant que les odeurs corporelles. Une recruteuse a récemment raconté avoir dû interrompre une entrevue avec une excellente candidate pour ouvrir la porte, parce que l’odeur entêtante de son parfum lui donnait la migraine et qu’elle ne pouvait, à proprement parler, plus respirer!

Au-delà des mots

Le langage corporel que vous adoptez avec le recruteur en dit long. La posture idéale? Calez-vous dans votre chaise et agissez avec le plus de naturel possible. Évitez de vous avancer au fur et à mesure et de poser vos coudes sur le bureau. Veillez également à ne pas vous mettre à jouer avec des objets qui ne vous appartiennent pas (oui, oui. Ça arrive!). Et enfin, soyez sympa. Ne laissez pas votre café à moitié vide sur la table (à moins, bien sûr, que vous ne nous rameniez aussi un petit latté! 😉).

La discrétion pour devise

Il y a un moment et un lieu adaptés à chaque chose — et c’est aussi valable pour les entrevues téléphoniques. Ne prenez pas les appels concernant un autre emploi sur votre lieu de travail, alors que vous êtes assis(e) à votre bureau. Petite histoire au passage : un candidat nous racontait à quel point il détestait son patron. Ce dernier était en fait dans la pièce juste à côté et a tout entendu (pour info, le candidat maladroit s’est fait virer)!

Programmez vos appels pendant votre pause dîner ou, si vous n’avez pas d’autre choix, installez-vous dans un lieu moins exposé. Il est également conseillé de n’envoyer vos candidatures que depuis votre messagerie électronique personnelle. D’ailleurs, en parlant de choses personnelles, prenez garde à ce que la discussion conserve un tour aussi professionnel que possible. Que ce soit au téléphone ou en personne, une entrevue n’est pas l’occasion idéale pour évoquer votre vie amoureuse ou un divorce difficile.

Fixez et affichez des attentes réalistes

Ne vous présentez en entrevue qu’après avoir fait des recherches sérieuses quant à votre valeur sur le marché du travail. Si vous venez tout juste d’obtenir votre diplôme, n’escomptez pas un poste en gestion ou un emploi avec une paye excédant de 10 à 20 k$ la fourchette salariale en vigueur. Demander la lune passera pour une marque d’inexpérience professionnelle et de naïveté (de la même façon, ne versez pas délibérément dans l’exagération ou n’essayez pas de berner la personne en face de vous. Les bons recruteurs sont aussi d’excellents détectives et peuvent repérer un mensonge à des kilomètres à la ronde).

Quelques remarques et réflexions pour conclure

  • Venir aussi bien préparé(e) que possible peut largement contribuer à donner une impression favorable et aider les recruteurs à mieux cerner ce que vous recherchez.
  • Détendez-vous, soyez vous-même et tenez-vous prêt(e) à nous raconter votre histoire avec vos propres mots, sans suivre point par point votre CV.
  • Exposez clairement ce que vous avez à offrir et ce qui fait sortir votre profil du lot. Expliquez-nous pourquoi vous êtes si doué(e) pour ce que vous faites.
  • Présentez-vous à l’heure, avec une bonne dose de motivation et de passion, et sans oublier de partager des exemples concrets qui illustrent vos compétences. Cela fera de vous un(e) candidat(e) de rêve. Et les candidats de rêve obtiennent des postes de rêve.
  • La flexibilité ouvre des portes. Envisager une occasion professionnelle à laquelle vous n’aviez pas d’abord songé peut se solder par une expérience de travail gratifiante.

Il est utile de tisser une relation professionnelle avec un recruteur expérimenté. Vous pourriez ainsi obtenir des contacts auxquels vous n’auriez pas eu accès par vous-même. Pour y arriver, la première étape est de postuler à une de nos offres.

Please Share This

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top