skip to Main Content
Vie Privée Et Médias Sociaux : Quelques Malheureux Messages Publiés Peuvent-ils Vraiment Vous Coûter Votre Carrière?

Vie privée et médias sociaux : quelques malheureux messages publiés peuvent-ils vraiment vous coûter votre carrière?

 


Par Cindy Schwartz
Gestionnaire de groupe, solutions de recrutement
et rédactrice chez Quantum

Un commissaire à la protection de la vie privée de Terre-Neuve a récemment fait les gros titres* en déconseillant aux employeurs d’utiliser les médias sociaux pour évaluer d’éventuels candidats. Son raisonnement est le suivant : sans le consentement des personnes concernées, il s’agit selon lui d’une atteinte à la vie privée.

Toute la question est de savoir si on peut invoquer le respect de la vie privée pour du contenu que l’on a partagé publiquement.

Si les médias sociaux sont un moyen de garder le contact avec vos pairs, ils vous exposent aussi davantage au regard parfois inquisiteur des autres. Que vous le déploriez ou non, vous êtes bel et bien jugé sur les contenus que vous publiez sur les médias sociaux.

Jetez un coup d’œil à ces statistiques de Careerbuilder*:

  • 57 % des employeurs sont moins enclins à recevoir en entrevue une personne dont ils ne trouvent pas la trace en ligne (le retrait pur et simple des médias sociaux n’est donc pas une solution).
  • 54 % ont décidé de ne pas embaucher un candidat à cause de son profil sur les médias sociaux (pour une raison parfois aussi anodine que des fautes d’orthographe ou de grammaire).
  • La moitié des employeurs vérifient le profil de leurs salariés sur les médias sociaux, et plus d’un tiers ont déjà réprimandé ou renvoyé une personne en poste pour du contenu jugé déplacé (comme des messages ayant trait à la drogue, l’alcool, le sexe, la religion, des propos obscènes, racistes, etc.).
  • 70 % des employeurs utilisent les médias sociaux pour sélectionner leurs candidats.

Mener sa petite enquête fait partie intégrante du travail de recrutement. Nos clients font appel à nous pour trouver les meilleurs employés possible, l’expérience professionnelle des candidats étant le principal critère — mais ils recherchent également une personne qui saura s’adapter à la culture de l’entreprise et partagera des valeurs similaires (ou, plus particulièrement, compatibles avec l’équipe/le responsable de l’embauche). Les professionnels des RH compétents qui travaillent pour des sociétés recrutant directement leur personnel cherchent aussi à jauger la personnalité, les motivations et l’attitude d’un candidat. De ce fait, malgré les conseils pleins de bonnes intentions et les nouvelles directives du Commissariat à la protection de la vie privée de Terre-Neuve, ce n’est vraisemblablement pas pour demain que de telles pratiques se tariront.

Conscients de l’impact des médias sociaux sur les perspectives professionnelles de nos candidats, nous avons donc mis au point quelques règles utiles pour vous aider à conserver un minimum d’intimité, tout en vous attirant les faveurs d’éventuels employeurs, clients et collaborateurs.

Il est important de bien faire la distinction entre votre personnage privé et votre personnage professionnel.

LinkedIn et Facebook sont de bons points de départ. LinkedIn est un média spécialement conçu comme une vitrine professionnelle. Facebook a quant à lui été imaginé pour faire du réseautage et de la promotion, que ce soit sur un plan professionnel ou privé, mais est généralement le reflet de votre vie personnelle (photos de famille et de vacances, etc.). C’est pourquoi vos contributions et les contenus que vous publiez doivent traduire ces différences.

Voici un récapitulatif des plateformes de réseaux sociaux les plus courantes et nos conseils pour chacune d’entre elles :

  • Votre profil LinkedIn devrait retranscrire de façon exhaustive vos talents, compétences et réalisations d’ordre professionnel. Pour que les clients ou les employeurs puissent se faire une idée, il est judicieux de rejoindre des groupes et des associations liés à vos intérêts, tout comme de demander des recommandations et de donner d’autres gages de vos compétences. Veillez à ce que votre CV coïncide avec votre profil et qu’il n’y ait pas d’incohérences. Par ailleurs, utilisez un portrait professionnel en buste comme photo de profil.
  • Facebook mise sur les photos, les messages, les événements, et les dialogues en ligne pour créer du lien entre ses utilisateurs. Si vous avez un usage intensif de ce site et que vous aimez y rendre compte de vos moindres faits et gestes, nous vous recommandons de restreindre vos paramètres de confidentialité afin que seules les personnes avec lesquelles vous êtes amies puissent voir les messages et les photos que vous publiez. Il est également conseillé de n’autoriser que les amis d’amis à vous envoyer des demandes pour vous ajouter, ou encore de limiter à l’essentiel ce qui est visible sur votre journal pour les personnes n’appartenant pas à votre réseau. En ce qui concerne votre photo de profil, il n’est pas nécessaire de mettre un frein à votre créativité. Il faut simplement vous assurer qu’elle n’est pas trop osée et est adaptée à la plupart des publics.
  • Instagram est une application de partage de photos qui dispose de paramètres de réglage similaires à ceux de Facebook, dans la mesure où il vous autorise à préalablement approuver toute personne qui souhaiterait vous suivre. En guise de précaution supplémentaire, vous pouvez aussi préférer un pseudo qui ne contient pas votre nom au complet afin qu’il soit plus difficile de vous identifier.
  • Twitter se situe quelque part entre les autres médias. Il n’existe pas à proprement parler de garde-fous pour garantir la protection de votre vie privée. Ce que vous écrivez peut être vu par n’importe qui, n’importe où, et y restera indéfiniment. S’il est utilisé avec soin, Twitter constitue pourtant une formidable vitrine pour donner une idée de qui vous êtes à d’éventuels collaborateurs, clients et employeurs grâce à la nature des messages que vous publiez, de ceux que vous décidez de faire suivre et de ce que vous aimez. Si vous voulez pouvoir écrire sans filtre, nous vous conseillons de créer un compte avec un pseudo qui ne dévoile pas votre nom au complet.

Comme c’est le cas pour toute entreprise, chacun d’entre nous a une image de marque* qu’il se doit de préserver pour assurer sa réussite dans la sphère professionnelle. Au bout du compte, faites preuve de bon sens et comportez-vous aujourd’hui d’une façon dont vous pourrez être fier demain.

Vous avez épluché chacune de vos pages sur les médias sociaux et êtes fin prêt(e) à démarrer votre recherche d’emploi? Jetez un coup d’œil à nos postes à pourvoir! L’un d’eux pourrait bien être celui que vous attendiez!

*Nos sources (notez qu’elles ne sont qu’en anglais) :

Please Share This

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top